hannes x grim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

hannes x grim

Message par Azalys le Dim 21 Fév - 4:43




pxxxxx de lapin à la cxx.
Johannes & Grim




Son réveil c’était fait en douceur, enveloppé par un drap léger qui prodiguait assez de chaleur pour qu’il n’attrape pas de rhume, l’hiver commençant à laisser place à un printemps plutôt timide. Pourtant, il fronça ses sourcils au fur et à mesure que son cou se faisait douloureux. Il songea rapidement à changer son oreiller qui commençait à tirer plus sur le tissu sans intérêt que sur le coussin confortable qu’il avait acheté quelques années avant. Il se souvenait avec précision de l’apparence qu’il avait quand il l’avait pris avec lui, et l’image qu’il y avait devant lui n’était pas la même. D’un noir brut il était maintenant plus proche du gris délavé, et des traces d’usures étaient apparentes là où il passait ses bras, tandis que le rembourrage intérieur avait été quasiment détruit par ses mouvements nocturnes… quelque qu’ils soient.

Son premier réflexe fut alors de prendre son portable pour vérifier ses économies, le second de zyeuter l’intérieur du frigo pour voir où il en était. Ses économies dépassait largement le besoin dans lequel il était, si bien qu’il décida d’acheter un oreiller le plus tôt possible. Il pouvait bien se le permettre, puisque ses deux jobs lui prodiguait un revenu légèrement plus élevé que le loyer qu’il devait payer et le budget qu’il réservait à la bouffe. Et dire qu’il avait pris un colocataire dans l’espoir de pouvoir réduire ses dépenses liées à la maison. Bah non. Quelle plaie putain.

Ah il l’aimait bien, hein, le p’tit norvégien, mais parfois, il ne pouvait s’empêcher de le trouver carrément inutile. A la rigueur, il apportait un peu de chaleur dans les pièces à vivre de la maison, mais niveau budget, bouffe, et ménage, il servait à rien. Et Grim, il en avait un peu ras le cul de se prendre le pied dans les affaires d’Hannes. Bon, d’accord, lui non plus n’aidait pas avec son propre bordel, mais tout même, l savait où il jetait ses fringues, pour lui, son bordel était organisé. Son plus grand problème restait dans le fait qu’il ne comprenait pas son coloc. Même pour un psy, il avait du mal à le saisir, puisqu’il était lui même rarement chez lui. Puis il lui causait pas aussi. Surtout parce qu’il n’arrivait pas à déterminer si il pouvait lui être quelconque utilité ou pas.

En fait, Grim ne sait pas quoi penser d’Hannes. Pour lui, son coloc est chiant, inutile, un peu stupide, chômeur, mais comme il n’a rien contre lui, il l’aime bien. Un amour un peu bizarre puisqu’il n’avait aucun a priori sur l’autre. Il vit avec, et ça marche bien comme ça, alors ça va. Puis c’était pas comme si il l’empêchait de faire ce qu’il voulait, donc pas de problèmes.

Ou pas. Pendant qu’il était plongé dans ses réflexions sur la relation qu’il entretenait avec le blanc, il n’avait pas fait gaffe à la cage à lapin de ce dernier. Il poussa un cri de douleur, et jeta un regard haineux à l’animal qui n’avait rien fait. En tout cas, il tenta, puisque qu’il n’y avait rien dans la cage. Il tenta de garder son calme, se tenant debout, poings et dents serrés, avant d’hurler le nom de son coloc.

Il allait le tuer.

©TENNESSEE.

avatar
Azalys
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 28/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://azalys-tests.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: hannes x grim

Message par Azalys le Dim 21 Fév - 4:44




pxxxxx de lapin à la cxx.
Johannes & Grim




Le p’tit blanc n’était pas vraiment coupable, et Grim en était parfaitement conscient, mais si son lapin n’était pas là, ça ne pouvait être que ça faute, puisque le brun n’adressait pas la parole à la petite bestiole poilue qui lui servait d’animal de compagnie, enfin, il n’ouvrait pas la cage dans tous les cas. Si ce n’est pas son animal de compagnie, ce n’est pas son problème, mais là, il aurait bien voulu passer ses nerfs sur quelque chose, et comme il s’était pris le pied dans la cage du lapin, il en voulait au lapin. Pas au norvégien, même si c’était un peu sa faute.

Puis pour commencer, qu’est-ce qu’elle foutait là, cette cage ? Le brun était quasiment sûr de ne pas y avoir touché, et encore moins de l’avoir amené dans sa chambre ; déjà qu’elle était petite, il aurait pas bouffé de la place aussi inutilement. Mine de rien, il prenait de la place ce lapin, et sa cage, elle faisait un mal de chien. Merde, il aurait pas décalé cette cage sans une foutue bonne raison, même bourré ou défoncé il aurait pas fait cette connerie. Non vraiment, il ne comprenait pas pourquoi elle était dans sa chambre. Autant il ne se souvenait pas l’avoir déplacé lui, autant il n’avait aucun souvenir d’Hannes bougeant la cage dans sa chambre. Il avait beau être un peu bizarre, causer à son lapin et tout, il mettait rarement les pieds dans sa chambre à lui.

Se retrouver confronté à une connerie du genre dès le matin, ce n’était pas ce qui lui plaisait le plus. Sur cet instant précis, il avait une grande envie d’utiliser ses maigres - larges - connaissances sur les tortures humaines pour décompresser ; mais a la rigueur, un café, une clope, ça aurait aussi fait l’affaire. Bref. Il avait entendu le son de la télé, et comme il venait de se lever, qu’il n’avait invité personne la veille, il en déduisit que c’était son coloc’ qui avait la tête scotché devant l’écran. Il attendit patiemment une réponse de ce dernier, parce que jamais il n’aurait bougé ses fesses pour l’engueuler. Jamais. Les choses venaient à lui, et c’était rarement l’inverse. Entendre les escaliers grincer légèrement sous le poids de l’autre le réjouit.

Sa réaction un peu moins. Il aurait cru avoir le droit à autre chose qu’à un simple “ qu’est-ce qu’il y a “ prononcé nerveusement avec une haleine de whisky. Du whisky, sérieusement. Son lapin à disparu, et l’autre, il se bourre la gueule. Ah, la rationalité de Johannes l’épatera toujours. Si c’était une bonne chose ? Bonne question. Sa relation avec le norvégien était si spéciale qu’il ne savait pas vraiment comment il devait s’y prendre avec lui. Il l’agaçait, et en même temps il l’appréciait. Peut-être était-ce du à leurs maigres ressemblance, ou au contraire, à leurs différences si élevées ? Il ne saurait pas le dire. Hannes était son coloc, et il le vivait bien. De toute façon, il n’avait pas le choix, c’était lui qui avait accepté, en toute connaissance de cause. Ou pas en fait. Bref.

Il était sur les nerfs. Grim, pas Hannes. Et ce n’était pas lui qui allait l’aider à se calmer. Non. Ce dernier, au lieu de réaliser que son lapin jouait aux abonnés absent et de s’excuser, préférait lui demander s’il l’avait retrouvé. Pourtant, au lieu de chercher à lui trouver une excuse, à justifier la présence de la cage dans sa chambre, il se décomposa. En fait, du point de vue de Grim, le propriétaire du lapin venait de faire passer un nombre monstre expression sur son visage. Stressé, nerveux, froid, énervé, pour finir en larme. Comme quoi, il y tenait à son lapin. Il n’aurait jamais cru voir quelqu’un pleurer à cause d’un lapin, mais venant de la part de quelqu’un qui prenait plaisir à voir les gens crever, c’était normal d’être insensible à ce genre de chose.

"Désolééé, suis pas bieeeen. Je l'ai cherché toute la matinée. Déjà que mon seul ami est un lapin, si en plus il finit dans la casserole des voisins..."

Et en plus, il était bourré. Grim soupira. Il n’était même plus énervé, juste agacé, et désespéré. Qu’est-ce qu’il avait aussi à se bourrer la gueule dès le matin ? C’est pas comme s’il était alcoolique non plus. Puis où il l’avait trouvé sa bouteille ? Il était persuadé de les avoir bien rangées, et pour certaine, de les avoir planquées dans un coin de la maison. Et ce foutu lapin qui le faisait chialer. Sérieusement, c’était une matine de merde. Il avait pas prévu de se prendre la tête avec l’autre, ni de s’énerver pour un foutu lapin. Il avait prévu un programme plutôt banal pour un samedi : boire, glander, fumer, discuter, peut-être même être gentil et tenter la conversation avec Hannes, pour finir sa soirée avec quelqu’un. Un programme sympa, en théorie. Fait chier.

- Ecoutes, Hannes, ton lapin, en soit, j’m’en bas les couilles, et à moins que tu sois parti dehors pour faire je-ne-sais-quoi de ta création, il est encore dedans, donc y a pas moyen qu’il soit dans la casserole de quelqu’un d’autre, surtout pour le p’tit dèj.

Sauf si les voisins étaient des étrangers… Mais dans quel pays on boufferait des lapins au déjeuner ?

- On va l’chercher ton lapin, mais s’il a fait des conneries, tu t’démerdes, j’passe pas l’balais, c’est mort.

Il prit quelques instant pour réfléchir à comment le motiver, avant de se décider sur une réplique simple, mais qu’il affectionnait tout particulièrement quand il s’agissait d’Apocalypse Now.

- Sinon c’est moi qui le rôti ton lapin, compris ?


©TENNESSEE.

avatar
Azalys
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 28/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://azalys-tests.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: hannes x grim

Message par Azalys le Dim 21 Fév - 17:21




pxxxxx de lapin à la cxx.
Johannes & Grim



Cette conversation n’avait aucun intérêt, si on lui en cherchait un, puisqu’au final, elle n’amenait a rien. Se disputer pour un lapin était dénué de tout intérêt, quel qu'il soit, et c’est parce que tout cela ne servait à rien qu’il était énervé, à bien y réfléchir. Ce qui l’énervait, ce n’était pas la situation en soit, non, plutôt le fait que dès le matin, ils soient obligés de se prendre la tête pour des conneries pareil. Ça ne faisait qu’empirer leur relation qui n’était déjà pas au sommet. S’ils s’entendaient passablement bien malgré leurs disputes, cela tenait déjà du miracle, en tout cas aux yeux du brun. Mais pour une fois, il était obligé de tenir compte du point de vue de l’autre, puisque ce n’était pas lui le premier concerné par cette histoire. Ce n’était pas son lapin, pas plus que son problème s’il venait à être bouffé par les voisins, comme le norvégien le craignait tant, non, franchement, lui, il s’en moquait parfaitement de ce qu’il en devenait de ce truc poilu. En fait, quelque part, il savait que c’était la même chose pour Hannes, ce lapin, c’était un lapin comme un autre, pour eux, ce n’était qu’un accessoire complémentaire à leur vie commune.

Pourtant, à ce moment précis de la discussion, ou plutôt de la dispute, ce lapin était devenu l’un des éléments les plus importants, et ce pour les deux. Les tentatives du brun à rester calme étaient vouées à l’échec, il l’avait bien compris au moment où il avait réalisé, ou plutôt cru réaliser, que son colocataire n’était pas dans son état normal, à cause de l’alcool qu’il avait ingérer, sans que cela n’en soit réellement la cause. Il avait comprit son erreur au moment où il avait vu le blanc être pris d’une quinte de toux plutôt violente, et aussi stupide qu’il pouvait être au matin, Grim savait que le responsable de cette crise, ce n’était pas un rhume quelconque, mais bien lui et son opinion vis à vis d’Apocalypse Now. Il s’était seulement contenté d’être honnête, et égocentrique comme tout, lui ne se rendait absolument pas compte de la portée de ses paroles, quel qu’elles soit. Ici, il lui semblait même avoir été plutôt gentil et dénué de toute mauvaise intention, sauf peut-être le coup du lapin rôti. Mais passons. La quinte de toux mise à part, Hannes s’était mit à gueuler, au grand désespoir de Grim.

"Mais putain, j'ai fouillé absolument toute la maison ! Et puis je me suis retrouvé sur le canapé. Je sais pas comment. Mais c'est pas important bordel, il a bel et bien disparu !"

Oh oui, il s’en foutait de ce qu’Hannes en pensait. Il s’en foutait royalement même. Qu’il l’ai cherché était le cadet de ses soucis, qu’il soit inquiet encore moins. Par son sadisme, il arrivait même à se délecter de son état de panique. C’était cet état là qu’il cherchait à amener ses clients, lorsque ceux ci étaient trop barbants, voir dépressifs. Il aimait tout particulièrement voir leur détresse se changer en folie, et celle folie les amener dans un monde bien différent que celui dans lequel ils vivaient auparavant. C’était cet état là qui l’amenait à apprécier l’humanité. C’était peut-être pour ça d’ailleurs, qu’il aimait bien Hannes. Mais cela restait encore à voir. Au fond, il ne le connaissait pas assez pour l’apprécier à sa juste valeur, parce qu’il était persuadé qu’au fond, il y avait un intérêt à rester ici, à vivre avec lui. Pour cette raison précise, il ne le mettrait pas à la porte. Pas encore, pas tant qu’il n’aura pas défini ce qu’il avait à tirer du blanc.

Qu’il se prenne un mur était alors le cadet de ses soucis, puisqu’au final, celui qui était blessé par ces actions, c’était bien le blanc, pas lui. En fait, il n’avait même pas comprit ce qui l’avait amené à ce taper contre le mur. Il avait gueulé, avait fait une pause pendant laquelle aucun des deux n’avait dit quoique ce soit, chacun en train de réfléchir aux conséquences de cette situation quand il s’était soudainement projeté vers la façade. Et tout ça en silence, sans prononcer la moindre parole, simplement un petit gémissement presque inaudible. Grim resta stoïque, sans la moindre émotion. A la limite, du plaisir, mais il était assez intelligent pour savoir qu’il ne devait pas le montrer, au risque de traumatiser Hannes. Il était quasiment sur que le norvégien avait réalisé à quel point son caractère pouvait être sombre, mais il ne souhait pas lui prouver trop souvent non plus. On ne sait jamais ce qu’il pouvait arriver après tout.

"Je... euuuh... désolé pour ça, il fallait que je me calme. Je... j'ai vraiment cherché, je t'assure. Mais il doit être dedans... y'a pas moyen qu'il soit ailleurs, tu as raison."

La raison pour laquelle Johannes s’excusait aussi souvent était un mystère pour le tatoué, vu qu’il n’en avait rien à faire des excuses qu’il prononçait. Lui voulait retrouver la boule de poil inutile qui était responsable de ce carnage psycologique, car tout ça devenait relativement pénible et chiant. Pour ça, il avait décidé de répondre de manière à calmer les tensions qui étaient palpables entre les deux. C’est ce qu’il avait prévu. Ce n’est pas ce qu’il fit. A l’instant même où il avait été saisi par le col, il avait su que les choses ne se passeraient pas aussi bien qu’il l’avait prévu, et le norvégien avait du s’en douter aussi. Oui Grim pouvait être gentil, lorsqu’il le voulait bien. Il pouvait même assurer une façade d’enfant de coeur, qui n’était remise en question que par son apparence générale. Mais il pouvait jouer son rôle avec perfection. Ceci dit, une façade reste une façade.

Son visage se dénua de toute expression, positive comme négative, il était inutile de tenter de raisonner ce petit. Il se contenta de le fixer d’un regard sombre, chargé de haine et de ressentiment. Oh, il ne lui ferait rien. Il n’oserait pas, pas encore. Il n’empêche qu’un simple regard suffisait parfois à transmettre ce qu’il fallait. Émotions, pensées, projets. Malheureusement pour Hannes, Grim maîtrisait parfaitement cet art. Il y était habitué. Il daignait rarement adresser la parole aux autres, et passait son temps à les fixer, si bien que maintenant, il s’en servait beaucoup pour exprimer ce qu’il pensait.

"Je... j'ai cru voir un truc, pardon. Je ne savais pas ce que je faisais... mais tu sais comment je suis sous le coup du stress, hein ? Enfin... tu m'aides, hein ?"

Il le savait oui. Il se doutait bien qu’Hannes n’avait pas fait ça consciemment. Il savait pertinemment que ce dernier l’avait suffisamment cerné pour comprendre qu’il était rempli de mauvaises intentions. Enfin, pour lui, ses intentions étaient bonne, et visait simplement à améliorer la situation des autres, et parfois, le suicide n’était qu’une solution parmi tant d’autres pour y arriver. Certains se rassuraient rien qu’à l’idée de savoir que part leur mort, d’autres seraient triste. Bref, là n’était pas le sujet. S’il n’avait pas dit un mot depuis le début, c’était peut-être le moment de répliquer quelque chose.

- T’aider ? Pour ton lapin ou pour t’aider toi ?

Parfaitement insensible. Deux questions courtes, simples, qui suffiraient amplement à faire réagir Hannes. Ca ne réglerait pas ce problème de lapin, il en était bien conscient, mais cela ferait sûrement avancer quelque chose. Il ne savait pas quoi, exactement, mais il avait suffisamment confiance en lui pour savoir que quelque chose changerait. Ceci dit, il n’était pas sur que leur relation en ressortirait intact, mais il n’était pas vraiment inquiet. Peut importe ce qu’il adviendrait de cette conversation, ils ne s'engueuleraient pas assez pour faire de leur vie respective un enfer. L’un comme l’autre, ils avaient besoin de cette présence humaine. Grim appréciait Hannes parce qu’il correspondait à ses attentes, il était, au final, ce qu’il aimait, comme ce qu’il détestait.

Il sourit, ce qui était carrément sadique, vu la situation dans laquelle il était, mais il s’en contrefichait, il ne s’en rendait pas compte pour être honnête. Il souriait, parce qu’au final, cette situation qui l’énervait tant le rendait bien plus heureux que s’il ne s’était rien passé. Il pouvait faire ce qu’il voulait, à cet instant précis, qu’il aurait très certainement influencé Johannes. Il aurait pu l’énerver encore plus, il s’en savait capable. Mais pourtant, là, à ce moment très particulier, il était certainement l’un des hommes les plus satisfait.


©TENNESSEE.
avatar
Azalys
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 28/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://azalys-tests.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: hannes x grim

Message par Azalys le Ven 26 Fév - 12:42




pxxxxx de lapin à la cxx.
Johannes & Grim




Grim était resté debout, immobile, son toujours toujours accroché à son visage, semblable à une statue de cire à l’allure inquiétante et non plus un homme réel, vivant, doté de ce don qui est donné à tous : le fait même de vivre. Il semblait distant, ailleurs, comme dénué de toutes pensées et pourtant, il était facile de savoir que ce n’était qu’une façade, un masque. Il se contentait de montrer à l’autre à quel point il se délectait de la situation, à quel point il en était fier et heureux et qu’au final, il s’en moquait. Leur dispute avait finie par lui passer au dessus ; s’il avait aimé en être l’acteur quelques instant auparavant, il souhaitait autre chose désormais. Ce qui l'intéressait, ce n’était plus le lapin, c’était son propriétaire. Désormais, il souhaitait pus que tout au monde voir les diverses réactions de l’autre. Il voulait profiter de ce moment particulier pour l’étudier, pour le découvrir, pour le connaître. Pour l’analyser. Il se moquait bien de son faciès désormais, ce qui lui importait, sur l’instant même de la scène, c’était de se retrouver confronter à sa psychologie, et il savait sa soif interminable, trop grande, trop précieuse pour qu’il puisse gâcher le moment en se distrayant.

Ses yeux étaient rivés sur le blanc. S’il avait commencé par pâlir au début de ce récit, il avait petit à petit retrouvé des couleurs. Dommage. Ce n’était pas ce qu’il préférait, ni ce qu’il avait voulu. Bien sur, il avait voulu voir l’autre réagir petit à petit à ses questions, et il avait espéré que celui ci réagirait comme il l’avait entendu. Ce n’était qu’un bel espoir après tout. Ce n’était pas le genre de son coloc. Malgré le stress surdéveloppé sur lequel il avait compté, Hannes restait quelqu’un d’instable, et ne réagissait souvent pas comme il le prévoyait. Après tout, si on lui avait demandé, il n’aurait pas pu dire avec certitude qu’il était certain que son psychopathe de partenaire de chambre allait se prendre un mur, et ce volontairement. Il aurait beau vouloir être plein de bonne volonté, il n’aurait pas pu le savoir. Il était bien trop imprévisible pour essayer de deviner ce qu’il voulait. Et c’était bien pour cela que Grim prenait le pari avec plaisir. Surtout parce qu’il savait qu’une fois cela fait, il pourrait faire jouer le chômeur dans la paume de sa main. Et il avait hâte. Oh que oui.


©TENNESSEE.
avatar
Azalys
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 28/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://azalys-tests.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: hannes x grim

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum