lucas x fay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

lucas x fay

Message par Azalys le Dim 21 Fév - 4:36




Mornings are powerful.
Lucas & Fay




Généralement, Fay elle se retrouve jamais à l’hosto. Elle trouve toujours un moyen de se défendre des dangers extérieurs, de pas tomber malade, et caetera. D’ailleurs, elle ne savait même pas comment ça se passait quand une étoile allait à l’hôpital. Est-ce qu’ils avaient la même constitution que les autres, pour commencer. Oui, elle n’avait jamais posé la question à ses parents quand elle était plus jeune. Ça ne lui avait d’ailleurs pas traversé l’esprit. Et là elle le regrettait, car elle aurait du. Puisque du coup, quand elle avait quelque chose, elle flippait grave.

Mais bien heureusement pour elle, ce n’était pas pour sa propre santé qu’elle était venue ici. Bien qu’elle en ai un souvenir plutôt flou, elle était à l'hôpital pour tenir compagnie à un de ses amis qui avait eu l’alcool mauvais, et elle le regrettait. Cette personne lui tenait peut-être à coeur, que cela n’empêchait pas l’odeur de l’alcool de s’échapper au moindre de ses gestes. N’y avait-il donc personne pour la rappeler à l’ordre, la renvoyer chez elle, enfin, faire quelque chose pour qu’elle puisse se doucher ? On aurait bien dit que non.

Ainsi, elle sorti de la chambre dans laquelle elle était, numérotant le numéro dans un coin de sa tête, puis cherchant ensuite une sortie pour prendre l’air, ce qui améliorerait un peu sa condition. Enfin, en théorie. Pour l’instant, la plupart du personnel la fixait d’un oeil mauvais, sûrement du à ses vêtements, qui résumaient à eux seuls sa soirée de la veille. Elle aurait peut-être du éviter le décolleté au final. Tant pis. Elle s’était bien amusée, si on omettait cette fin plutôt désastreuse.

Elle soupira, et posa son regard chargé de colère sur ceux qui avaient le culot de la dévisager alors qu’elle même aurait préféré être actuellement sous l’eau chaude, à se débarbouiller. La prochaine fois, elle ferait attention avec ceux qui l’accompagneraient. Ce genre de situation était celui qu’elle avait le plus en horreur. Mais tant pis, ce qui était fait, était fait. Elle regarda au passage ceux qui bossaient ici, en se disant qu’elle n’aurait aucun problème à découvrir toutes les nuances des étoiles s’ils émettaient la volonté de l’y aider.

Ceci dit, elle n’avait pas le temps de s’attarder en plein milieu du hall, surtout avec la foule de gamin qui s’amusait à lui courir autour. Si elle ne bougeait pas, elle était certaine de se manifester, et de matérialiser quelque chose pour qu’ils déguarpissent. Elle n’avait pas vraiment horreur des gosses, mais elle avait ses moments. Lorsqu’elle avait la gueule de bois, ce n’était justement pas le moment. Elle se précipita sur la porte, et accueillit ses premières bouffées d’air de la journée d’un air épanoui. Vraiment, la vie nocturne était quelque chose de très appréciable, mais l’air libre n’avait pas son pareil non plus.

”HRP”:
Pour l’instant c’est court, mais c’est pour pouvoir installer un début de contact correct.


©TENNESSEE.

avatar
Azalys
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 28/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://azalys-tests.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: lucas x fay

Message par Azalys le Dim 21 Fév - 4:36





Mornings are powerful.
Lucas & Fay




Elle n’avait pas été la seule à écoper des regards curieux de ceux qui avaient été présent ce jour là. Elle l’avait compris à l’agitation qui régnait dans la bâtisse. C’est que pour un endroit réputé silencieux, et angoissant, ils n’avaient pas leur pareil pour échapper à leurs propres règles. Les blessés autant que le personnel jetaient des regards curieux un peu partout autour d’eux. Ceux qui rentraient dans l'hôpital ne pouvaient s’empêcher de lui lancer un regard furieux. Une vieille dame lui fit même la morale sur le respect à avoir lorsqu’on rendait visite à une personne malade, précisant qu’il était scandaleux qu’une jeune fille de son âge se vêtisse comme cela dans un lieu publique qui accueillait des personnes de tout âge.

Elle avait connu mieux, comme conversation, dès le matin. Comme situation tout court au final. Mais ce n’était pas le moment de ressasser de vieux souvenirs. N’y avait-il donc personne pour gérer les furies dès le matin ? Fay était persuadée qu’elle ne serait pas la seule victime de la mauvaise humeur de cette femme là. Elle plaignait d’avance les futurs souffre-douleur. Et ceux qui devraient calmer ses ardeurs. Au personnel de l'hôpital, bonne chance. C’était sur cette réflexion là que l’un des docteurs, interne, homme vêtu comme le dit personnel lui avait parlé.

Dure nuit n’est-ce pas ?

S’il savait. Elle le détailla, avant de répondre. De haut en bas. Une beauté qui s’ignore, fut sa première réflexion. Ou alors il avait simplement vécu sa nuit de boulot sous l’agitation générale. En tout cas, elle était certaine qu’il y avait quelque chose sous ses cernes et sa tenue dépareillée. Il avait, en tout cas, le mérite d’avoir les cheveux aussi bleu qu’elle les avait roses, et si il devait être son médecin personnel, elle aurait peut-être quelques sueurs froides au début. Pas qu’il n’inspirait pas confiance, quoi que peut-être était-ce un peu le cas, mais il avait ce je-ne-sais-quoi qui la mettait en boule.

Sûrement parce qu’elle n’arrivait pas à le cerner au premier regard, chose qu’elle avait l’habitude de faire. Et ça la perturbait. Il lui fallait pas grand chose, à Fay. Cependant, elle ne pouvait pas vraiment l’ignorer et baisser la tête. Déjà car cela serait - pour elle - un signe de soumission plus que certain, et qu’elle ne se le permettrait pas après l’avoir détaillé dans les moindres détails. Ce serait irrespectueux. Même si le faire l’avait été aussi, dans un sens. Enfin passons.

Elle inspira, réfléchit à la manière la plus polie de répondre.

Une horreur. Mais la mienne à l’air d’avoir été plus… amusante que la votre, sans vouloir vous manquer de respect.

D’accord, c’était plutôt bateau comme réponse, mais la conversation, ce n’était pas son fort le matin, elle lui enviait son café en plus. L’odeur lui emplissait les narines, et son corps lui criait de se réveiller de son mal être. Elle soupira. Encore.




©TENNESSEE.

avatar
Azalys
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 28/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://azalys-tests.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: lucas x fay

Message par Azalys le Dim 21 Fév - 4:37





Mornings are powerful.
Lucas & Fay




A son sourire, elle comprit immédiatement que lui aussi l’avait détaillée. Bien qu’elle ai été la première à le faire, elle s’indigna. Le fait qu’il l’observait n’était pas ce qui la gênait. Elle s’en moquait en fait. Ce qui l’embêtait, c’était la différence entre leurs deux tenues. Elle pouvait, elle, se permettre de le détailler puisqu’il était vêtu d’un uniforme d’infirmier. Fay ne portait qu’un short plutôt court, ainsi qu’un débardeur qui s’était froissé à cause de l’alcool de la veille, et qui laissait presque apparaîtrez la naissance de ses seins, maintenant qu’il avait séché, et elle n’aimait pas être reluquée quand elle était sobre.

Elle le vit réfléchir à ses paroles, ou peut être que réfléchir n’était pas le bon terme, mais elle eu l’occasion de voir son sourire s’agrandir. Elle fronça les sourcils, ne voyant pas ce en quoi ces paroles était amusante. C’est qu’il était vexant, le bleuté, pour un docteur. Il porta sa tasse à ses lèvres, geste qui d’un point de vue extérieur semblait très dédaigneux.

– Si vous trouvez amusant d’accompagner un ami à l’hôpital, vous avez bien raison…

Il l’était. Ce fichu docteur se moquait d’elle sans aucune culpabilité. Boudeuse, elle prit une grande inspiration pour se calmer, ne souhaitant pas provoquer de regroupement devant un hôpital, ni s’attirer les foudres du personnel qui bossait encore. En fait, elle ne voulait juste pas amplifier son mal de crâne en gueulant comme une abrutie. Pas qu’elle n’avait pas envie de gueuler, mais bon. Elle tenterait de se venger plus tard. Avant qu’elle ne puisse répondre, il continua sur sa lancée.

– Ahah, j’avoue que j’aurais quand même préféré passer la nuit dernière en votre compagnie plutôt qu’aux urgences.

Ah, parce qu’elle l'intéressait ? Au final, cette conversation avait des chances de prendre une tournure amusante. Comme quoi les messieurs en blouse blanche n’était pas que de grand riches égocentriques. Oui, elle avait un avis plutôt négatif sur la question. Il faut dire qu’elle avait toujours haï les médecins, et plus particulièrement les piqûres de vaccins qu’on lui administrait sans son consentement.

Elle le vit se décomposer à la suite de ses propres paroles, plutôt troublé par son propre comportement, puis poursuivre ses propos avec un débit de parole qui lui sembla plus rapide.

– Hm, désolé, je ne voudrais pas que vous interprétiez de travers ce que je viens de dire… Pas que ça m’aurait déplu hein mais c’est pas du tout ce à quoi je pensais…

Aaah, la fatigue. Que c’était beau. Après ses excuses et sa proposition de boire du café, la demoiselle explosa d’un rire très franc. Sa maladresse venait de rattraper sa désobligeance en très peu de temps. Elle risquait de se souvenir de cette rencontre avec plus d’amusement qu’elle ne l’aurait cru au tout début.

– Soit. Ce n’était ceci dit, qu’une soirée parmi tant d’autre. Et au final, elle ne se sera pas fini aussi mal que je le pensais.

C’est qu’elle pouvait être franche, la petite quand elle le voulait. Elle accepta le mug qu’on lui tendait.

– Avec plaisir, merci !



©TENNESSEE.


avatar
Azalys
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 28/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://azalys-tests.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: lucas x fay

Message par Azalys le Dim 21 Fév - 4:37




Mornings are powerful.
Lucas & Fay




En parlant avec quelqu’un, elle était sûre que celui ou celle en face d’elle aurait une perception de ses paroles qui lui serait propre et cette perception dépendait énormément du contexte et des paroles échangées. Ainsi elle arrivait plutôt facilement à faire croire ce qu’elle voulait à qui elle voulait. Elle aurait bien extrapolé la situation dans laquelle elle était et répondu, si cette dame d’âge moyen n’était pas venue les interrompre. Malgré sa nonchalance et l’animosité qu’elle ressentait parfois lorsqu’elle pensait à sa présence ici bas, elle se souciait des étoiles qu’elle considérait comme ses frères et soeurs, liés par un lien plus fort que ce que les humains appelaient “ famille ”. Cela ne restait après, que son avis.

Le problème restait qu’une étoile ne reconnaissait ni ses consoeurs, ni ses confrères, ce qu’elle trouvait ridicule puisqu’ils avaient, à son sens, passé des millénaires ensemble dans l’espace vide et froide qu’est la voûte céleste. Bref. Sa première impression vis à vis de cette femme n’était pas très glorieuse pour cette dernière. Elle lui rappelait toutes ses personnes qui dormaient dans la rue. Elle semblait avoir froid, mais ne grelottait pourtant pas. Ou alors Fay ni faisait pas attention, ce qui était fort possible. Ses cheveux s’étaient emmêles, sale, un peu plus et elle aurait eu des dreads sans compter sa peau qui avait une teinte clairement inhabituelle.

En théorie, elle était juste à la rue. Mais ça, ce n’était qu’une théorie. Elle aurait tout aussi bien pu tomber à l’eau plus tôt et ainsi être frigorifiée. Sauf que ça ne tenait pas la route, puisqu’elle semblait sèche. Pendant que la demoiselle aux cheveux roses cherchait une explication logique à l’apparition de cette femme aux vêtements disparates et a l’allure pressée, le médecin à qui elle parlait depuis tout à l’heure semblait l’écouter, et l’encourager à parler. C’est quoi son nom à lui déjà ? Elle ne se souvenait pas lui avoir demandé. Peut importait. La réponse à sa question lui avait était donné. Cette dame était paniquée parce qu’elle avait perdue son étoile.

Fay n’’ayant pas trouvé celui qui lui était lié, elle ne comprenait juste pas à quel point l’expérience pouvait être traumatisante. Elle la regarda juste avec un air dubitatif, et observa le bleuté. Consterné, il cria. Son ton laissait clairement entendre qu’il ne croyait pas en ses paroles, ou plutôt qu’il ne croyait pas aux étoiles. Ou au lien qui les unissait. D’une certaine manière, elle le comprenait, mais pas plus que cela. Le lien entre un humain et son étoile était indubitable. Elle se souvenait vaguement en avoir été témoin lorsqu’elle était encore immatérielle. Ce genre de souvenir était d’ailleurs très perturbant, puisqu’elle ne savait pas comment s’en dissocier parfaitement.

Elle resta songeuse pendant un petit moment, et le temps qu’elle revienne à elle, cette dame avait disparu. On avait sûrement du l’amener dans la bâtisse, afin de chercher un raisonnement plus logique à son mal-être, ce qui amena la jeune demoiselle à se demander quelles étaient les manifestations d’un lien. Elle ne pouvait pas vraiment poser la question. Elle soupira. A croire qu’elle passait ça vie à faire ça, Fay. Pourtant, elle était d’un naturel euphorique, et souvent ailleurs. Elle fixa le bleuté. Il semblait dépité, et avait un air sceptique, qui collait parfaitement avec ses personnes.


– Pourtant j’en vois des trucs bizarres mais entendre ce genre de choses me sidère toujours autant…

Comme quoi il n’en croisait pas tant que ça. La mémoire qu’elle partageait avec son ancienne “ elle “ était certaine que ces relations ne dataient pas d’hier. Un sceptique. C’était plutôt drôle de voir que quelqu’un comme ça existait encore aujourd’hui. Entre les différentes étoiles qui se manifestaient avec leurs pouvoir, et le nombre d’humain qui devaient certainement parler de ce lien, ainsi que ceux qui étaient carrément contre, il semblait hors contexte. Un sourire se forma sur son visage.

Vous n’y croyais pas, aux étoiles ?


©TENNESSEE.

avatar
Azalys
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 28/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://azalys-tests.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: lucas x fay

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum