requiem x fay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

requiem x fay

Message par Azalys le Dim 21 Fév - 4:35




What do you want ?
Requiem & Fay




Sa journée avait été remplie de photos. Elle avait parcourue la ville de fond en comble, pris en photo absolument tout et n’importe quoi. Elle avait bousillé la moitié de la mémoire de son reflex, juste pour immortaliser des conneries alors que la moitié ne servirait sûrement jamais. Elle connaissait son patron, et il n’aurait aucun problème à détruire en miette son boulot parce que “ celle là à trop de luminosité ! ” ou bien “ celle ci est trop exposée, puis c’est quoi ce bruit ? Et en plus on voit presque pas le chat, va falloir utiliser Snapheal encore, tu sais que j’aime pas ça ! Même le stagiaire est meilleur ! ”...  comme d’habitude en fait.

Alors qu’elle s’était très clairement faite chiée à partir devant des petites boutiques inutiles pour prendre en photo deux gamines qui venaient de laisser un ballon s’envoler. Elle avait suivi un groupe de basketteurs, prit quelques clichés, et s’était tirée sans demander son reste. Tout ça parce qu’on lui avait demandé de prendre quelque chose qui refléterait la vie quotidienne. Sans préciser quoi que ce soit. La vie quotidienne de quoi au juste ? Des hommes ? Des étoiles ? Des animaux ? Du p’tit brin d’herbe au coin de la rue ? Elle aurait presque considéré ça comme de l’irrespect. Mais non.

L’avantage, c’est qu’au bout du compte, elle avait toujours les bons clichés, mais tout de même. Même si elle appréciait son salaire, et ses économies, elle en avait légèrement marre de se taper la ville en long, large et travers quasiment tout les jours tout ça pour pécher les bons poissons, et les gros lots avec. Et après certains arrivaient encore à se demander pourquoi elle était si tendue en fin de journée, alors que prendre des photos c’est pas dur. Elle aimerait bien les voir, elle, se balader avec des trépieds, faire toujours gaffe à son appareil, et réussir à trouver LE cliché qui va avec le thème demandé. Non mais oh.

Autant dire que oui, elle était épuisée. Elle chercha du regard l’un de ses collègues qui accepterait de passer le début de la soirée avec elle, avant qu’elle se trouve une autre occupation. Ou que son occupation ne la trouve, à voir. Elle visualisa vite fait l’une des filles avec qui elle avait déjà eu à partager un projet, et avec qui elle c’était plutôt bien entendu. Une fille qui était vite devenue une de ses amies, et avec qui elle partageait parfois plus que de l’amitié. Elles étaient sorties boire un verre, ce soir là, avec comme objectif, se détendre. Dès que l’une fut à un stade où tenir debout commençait à relever du miracle, elles étaient rentrées.

Fay était alors seule, encore. Son appart lui semblait bien trop grand, lorsqu’elle ne le partageait pas, si bien qu’elle envisageait de le changer pour quelque chose de plus petit, si elle restait seule. Encouragée par le ciel dégagé qu’il y avait ce soir là, malgré le fait que l’on soit en plein hiver, elle se décida à sortir. Connaissant la ville comme sa poche, elle se dirigea confiante vers le parc, sans s’inquiéter de se faire agresser par qui que ce soit. Après tout, elle était une étoile, elle avait tout ce qu’il fallait pour se défendre, chose que la plupart des gens ne savaient pas. Mais bon.

Dehors, il caillait. Note à elle même, le ciel n’était jamais représentatif de la température extérieure. Enfin peu importait. Elle observa le parc, qui était vide à cette heure là. Enfin presque. Il l’était presque. Il y avait bien cette chose, au loin, qu’elle n’arrivait pas vraiment à distinguer. A priori, c’était un être humain. Ça, elle pouvait le deviner à la légère lueur rouge qui se déplaçait dans l’air, et à la fumée qui s’en suivait.  Cette chose là, c’était un fumeur. Ou peut-être une ?

Elle s’approcha, et arriva à distinguer deux jambes, deux bras, et un torse plat. C’était bien “ un ” alors. Puisqu’il était allongé sur le dos, elle en déduit qu’il regardait le ciel. Elle s’approcha de lui, le considéra quelque secondes, avant de se décider. Elle marcha d’un pas nonchalant, avec l’innocence de celle qui s'apprêtait à faire une connerie. Avec un enthousiasme renouvelé, elle s’assit sur lui, sans aucune pitié, un grand sourire sur le visage.

“ Salut ! ”


©TENNESSEE.
avatar
Azalys
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 28/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://azalys-tests.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: requiem x fay

Message par Azalys le Dim 21 Fév - 4:35




What do you want ?
Requiem & Fay




Son regard s’était posé sur le mégot qui avait été projeté juste avant, quand elle avait écrasé l’inconnu qui l’avait poussé dans l’herbe. Le froid s’empara d’elle, l’humidité se chargeait d’empirer son état en s’insinuant dans les fibres de ses vêtements. Elle regretta son jean qui retiendrait l’humidité plus longtemps qu’un tissu plus léger. Elle réprima un petit soupir agacé. Sa manière de l’aborder n’était certes pas le plus adéquat pour aborder une conversation, mais merde, il aurait tout de même plus lui demander de bouger. Elle ne l’aurait sûrement pas fait, mais tout de même, il aurait pu essayer de faire la conversation, ne l’avait-elle pas salué ? Le con.

Elle se releva, non sans jeter un regard haineux à celui qui l’avait délogé. Elle ne s’excuserait pas, elle en était certaine. Elle avait apprécier regarder sa silhouette au préalable. Il s’était fondu dans l’obscurité, et ses passions trouvait ce point assez poétique. Ce qui l’avait distingué, c’était la lumière de sa cigarette qui se consumait, la fumée qu’il expirait, et le fait qu’il ne faisait, à son goût, aucun mouvement superflu. Sûrement parce qu’il n’y avait rien d’autre à faire en plein nuit. Elle avait trouvé amusant de briser cette image solennelle, et avec du recul, elle se doutait qu’il n’avait pas vraiment pu comprendre ce qui l’avait motivé. Mais même.

Elle voulait dire que c’était irrespectueux, elle le voulait vraiment ! Mais elle ne le pouvait pas, puisque son geste même ne l’était pas. N’empêche que ça la faisait chier. Elle s’ennuyait ce soir là, elle venait de passer une mauvaise journée, elle voulait s’amuser, peut importe la forme de ce divertissement. Elle aurait très bien pu s’offrir une partie de jambe en l’air, sans que ça ne l'intéresse vraiment, et venant de se bourrer la gueule, elle ne souhaitait pas réitérer. Du coup, ses options étaient tout de même limitées. Il aurait quand même pu lui parler franchement, quel enfoiré. Ok, c’était compliqué si on prenait en compte la quinte de tout qui l’avait saisi une fois qu’elle avait réduit ses poumons à néant, mais il avait trouvé la force de l’envoyer rouler dans l’herbe, il aurait pu la saluer.

Non, elle ne s’en remettait pas. Elle était indignée, et surtout, vexée. Elle se redressa, et passa sa main sur ses fringues, agacée. Elle hésitait encore à aller le voir, l’agresser, et lui dire très clairement à quel point elle trouvait sa réaction puérile et stupide, ou alors d’aller s’excuser, le problème étant que dans le cas numéro un, elle était aussi en tord, et dans le cas numéro deux, lui aussi devrait présenter des excuses, et quelque chose en elle savait qu’il ne le ferait pas. Ou alors, elle pouvait tenter de rattraper le coup en essayant de recommencer une conversation normale. Quelque chose lui disait que c’était voué à l’échec, peut importe ce qu’elle tenterait de faire. Elle poussa un long soupir, et se mit à marcher à sa suite tout en prenant quelques secondes pour réfléchir à ce qu’elle ferait.

Elle se mit à crier.

“ EH, P’T- LE TYPE, DEVANT, POUR M’EXCUSER, J’TE PAYE UNE CLOPE ? “

L’insulter était p’t’être pas une bonne idée.



©TENNESSEE.


avatar
Azalys
Admin

Messages : 52
Date d'inscription : 28/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://azalys-tests.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum